après deux semaines passées dans le monde du bandage et des momies à COGNACQ JAY.......

 

zoom

MILLENIUM : Ce qui ne me tue pas

Quand Mikael Blomkvist reçoit un appel d’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle qui affirme détenir des informations sensibles sur les services de renseignement américains, il se dit qu'il tient le scoop qu'il attendait pour relancer la revue Millénium et sa carrière. Au même moment, une hackeuse de génie tente de pénétrer les serveurs de la NSA.

Changement d'auteur mais continuité dans les personnages, l'intrigue, le suspense. Pas le même style que Stieg Larsson, mais très agréable..... Pourquoi pas un cinquième ........

zoom

 

LONTANO

 

Eminence grise du pouvoir, Gregoire Morvan a connu ses heures de gloire en Afrique dans les annees 80, en arretant au Zaire « l'Homme clou », tueur en serie au rituel atroce, inspire des plus violents fetiches africains.
Quarante ans plus tard, en France, les cadavres mutiles, cribles de ferraille et de tessons s'accumulent : la marque de « l'Homme clou », totem de la folie meurtriere nee au plus profond de l'Afrique.
Le passe trouble de son pere - fantome menacant de sales affaires enterrees - rattrape alors Erwan Morvan, le meilleur flic de la crim'.

Du grand Jean Christopge GRANGE.....Lontano est une plongee verticale dans les tenebres de l'ame, roman paroxystique et vertigineux, derangeant comme ces rites primitifs qui nous fascinent et nous effarent. Une suite prévue en 2016 très impatiente ......

 

zoom

 

Mai 1940, on fête à Berlin la campagne de France. La ferveur nazie est au plus haut. Derrière la façade triomphale du Reich se cache un monde de misère et de terreur.

Seul dans Berlin raconte le quotidien d'un immeuble modeste de la rue Jablonski, à Berlin. Persécuteurs et persécutés y cohabitent. C'est Mme Rosenthal, Juive, dénoncée et pillée par ses voisins. C'est Baldur Persicke, jeune recrue des SS qui terrorise sa famille. Ce sont les Quaengel, désespérés d'avoir perdu leur fils au front, qui inondent la ville de tracts contre Hitler et déjouent la Gestapo avant de connaître une terrifiante descente aux enfers.

De Seul dans Berlin, Primo Levi disait, dans Conversations avec Ferdinando Camon, qu'il était " l'un des plus beaux livres sur la résistance allemande antinazie ". Aucun roman n'a jamais décrit d'aussi près les conditions réelles de survie des citoyens allemands, juifs ou non, sous le IIIe Reich, avec un tel réalisme et une telle sincérité.

La dure cohabitation des pros et anti nazis.......Dans le même style mais plus romancé je suis à lire L'IMMEUBLE TAUB de Jean ANGLADE...... page de vie des berlinois après la défaite......romancé mais plaisant