BECASSINE TRICOTE

08 avril 2014

DERNIERE LECTURE

RAGDE

 

JE FERAI DE TOI UN HOMME HEUREUX

ANNE B. RAGDE

Norvège, 1960 : la modernité s empare enfin des foyers et les corvées des mères de famille se voient simplifiées grâce à l arrivée de l eau courante, du réfrigérateur, des machines à laver... La bien nommée « Cité de l Avenir » a su s accorder à son époque : ici règnent - en apparence, du moins - la joie de vivre et le contrôle social. Huit familles y vivent très proches les unes des autres. Les femmes au foyer ne se gênent pourtant pas pour se critiquer mutuellement sur leur façon de se vêtir ou le mode de vie des uns et des autres. Ici, les voisines se font mutuellement leurs permanentes à domicile, ça papote dans tous les coins, et avec un peu de chance, on peut apercevoir la dame du troisième étage qui fait le ménage chez elle, chaque vendredi, complètement nue. Et voilà qu un jour, un jeune homme se présente et propose d installer des judas aux portes...

 

J'avais beaucoup aimé cet auteur dans la trilogie de LA FERME DES NESHOV totalement différent plus sombre. Celui-ci très agréable à lire est aussi très amusant...........

Posté par mailleendroit à 17:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


02 avril 2014

UN NOUVEAU BLOG

dont je suis fière........

Allez lui rendre visite, déposez des commentaires, encouragez là......................

http://www.canailleblog.com/salome266/

Posté par mailleendroit à 14:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 mars 2014

QUE FAIRE

sinon LIRE et DORMIR ......... Il y a plus terrible .......

La deuxième semaine à COGNACQ JAY vient de commencer, bons résultats pour la première semaine moins 30 % du volume du lymphoedeme, c'est énorme ............. Troisième semaine acceptée.....

Donc je LIS....... et je DORS ........

AUSLAN

En établissant sa famille dans la petite ville de Stockton,Salomon Kugel pensait avoir laissé derrière lui le bruit et la fureur de la Grosse Pomme. A peine installé, la vie à la campagne ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices.

J'avais beaucoup aimé et ri avec LA MALEDICTION DU PREPUCE de ce même auteur, celui-ci est tout simplement HILARANT

BESSON                                                                         

Pendant l'été 1916, Vincent, très beau jeune homme de bonne famille entame deux relations avec deux hommes que tout oppose. La première, platonique mais ambigue avec le romancier Marcel Proust, la seconde, plus charnelle, avec un soldat en permission, qui lui apprend le vrai sens de l'amour.

J'ai eu l'occasion de rencontrer Philippe BESSON lors d'u ne séance de dédicace chez RICHER à ANGERS, l'auteur est passionnant, une heure trente d'échanges qui donne envie de se lancer dans la lecture de tous ses livres. C'est un recueil chargé d'émotions

humbert

Lors d'un voyage scolaire en Allemagne, un jeune professeur découvre au camp de concentration de Buchenwald la photographie d'un détenu dont la ressemblance avec son propre père le stupéfie et ne cesse de l'obséder. Ce prisonnier, David Wagner, est en fait son véritable grand-père. Peu à peu se met en place l'autre famille, la branche cachée, celle dont personne chez les Fabre n'évoque l'existence... Au cours de sa quête, le jeune homme comprend qu'en remontant à l'origine de la violence, c'est sa propre violence qu'on finit par rencontrer...

Excellente lecture

 

 

Posté par mailleendroit à 09:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

05 mars 2014

C'EST L'PRINTEMPS ..............

De la couleur dans les jardins et tout de suite on se sent mieux

001

Jacinthes....................

003

Crocus ..........

002

Timides primevères sauvages

004

Altières jonquilles .......

Quelques cinq cents bulbes différents dans ce minuscule coin de jardin qui attendent sagement leur tour pour fleurir et colorer ........

Merci au Grand Barbu qui ne se lasse pas de planter pour le plaisir des yeux

 

Posté par mailleendroit à 14:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

02 mars 2014

FI NITIONS

Finis  pour le dernier des p'tits loups ....... Le bras va se reposer, départ COGNACQ JAY dimanche matin pour une durée prévue de deux semaines, on verra là-bas ............

Deux modèles sortis du PITCHOUN PHILDAR Automne/Hiver 2013/2014

J'ai vu grand pour l'automne prochain lol !!!!

001

 

002

 

Laines de ma fidèle amie MYRTILLE à ANGERS ......

Posté par mailleendroit à 13:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :



09 février 2014

SAMEDI LITTERAIRE

Janvier étant le mois anniversaire de ma fille bordelaise,

 Philippe BESSON étant un de ses auteurs favoris,

j'ai voulu pour l'occasion lui faire dédicacer des livres lors d'une rencontre à la fabuleuse librairie angevine qu'est la librairie RICHER.

Un moment de plaisir pendant une heure d'écouter cet auteur nous parler de ses livres et de son parcours d'écrivain.

Je n'ai jamais encore lu ses livres bien que certains soient en attente sur l'étagère dite de transit !

Magnifique rencontre, personnage intéressant qui donne l'envie de le découvrir un peu plus après cette rencontre......

Mes deux achats du jour avec dédicace:

le dernier paru

 

maison

 

LA MAISON ATLANTIQUE

                                               

                    " J'ai souvent repensé à la mise en place du piège qui allait se refermer sur nous. À cet étrange ballet à quatre, dans lequel parfois s'immisçait un étranger. À ces va-et-vient d'une maison à l'autre, du jardin à la chambre, de la fraîcheur de la véranda à la chaleur de la plage ; ces déplacements infimes que nous accomplissions et qui tissaient à leur manière une toile où nous allions nous empêtrer. À cette langueur de juillet, lorsqu'on succombe à la paresse et que le désir s'insinue. À ces abandons progressifs : de la morale, du discernement, du sens commun. Nous aurions pu facilement tout empêcher mais aucun d'entre nous n'a pris la décision d'arrêter la machine folle. Aucun d'entre nous n'y a songé. " Philippe Besson, auteur de L'Arrière-saison et de De là, on voit la mer, nous livre un roman tout en nuances et en violence contenue, une tragédie moderne dissimulée sous les apparences d'un innocent marivaudage, le récit d'une vengeance qui doit s'accomplir

 

Et un de ses premiers

son frere

 

SON FRERE

Ils sont deux frères, jeunes encore, réunis une dernière fois face à la mer, face à la mort. Thomas est malade. Lucas l'accompagne pour une ultime escapade dans l’île de Ré, sur les terres de leur enfance. Un banc au soleil. Entre retrouvailles et chant du départ, chaque minute, désormais, mérite d’être vécue jusqu'au bout

Posté par mailleendroit à 17:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

NOUVELLES LECTURES

On m'avait prévenue mais je ne recule devant aucun sacrifice, j'ai essayé mais vraiment je n'ai pas pu

 

 

NAISSANCE

 

NAISSANCE

Yann MOIX

 

La naissance ne saurait être biologique : on choisit toujours ses parents. Naître, c'est semer ses géniteurs. Non pas tuer le père, mais tuer en nous le fils. Laisser son sang derrière, s'affranchir de ses gènes. Chercher, trouver d'autres parents : spirituels. Ce qui compte, ce n'est pas la mise au monde, mais la mise en monde. Naître biologiquement, c'est à la portée du premier chiot venu, des grenouilles, des mulots, des huîtres. Naître spirituellement, naître à soi-même, se déspermatozoïder, c'est à la portée de ceux-là seuls qui préfèrent les orphelins aux fils de famille, les adoptés aux programmés, les fugueurs aux successeurs, les déviances aux descendances. Toute naissance est devant soi. C'est la mort qui est derrière. Les parents nous ont donné la vie ? A nous de la leur reprendre. Le plus tôt possible

Comment un tel ramassis d'insanités a pu percevoir un prix un RENAUDOT de surcroit......... Je n'ai pas été plus loin que la cinquantième page, je pense que l'auteur aurait gagné du temps à se faire psychanaliser !

J'ai adoré le suivant

SCHMITT

 

 

LES PERROQUETS DE LA PLACE D'AREZZO

Eric-Emmanuel SCHMITT

Ce mot simplement pour te signaler que je t'aime. Signé : tu sais qui.»

Cette lettre anonyme trouble l'existence des riverains de la place d'Arezzo. Dans ce quartier élégant de Bruxelles, quel original, quel pervers, quel corbeau déguisé en colombe s'acharne à violer leur intimité ? Le message entraîne autant de promesses et d'attentes que de déceptions et de catastrophes, chacun l'interprétant à sa façon. Menée par Eric-Emmanuel Schmitt, cette ronde effrénée devient l'encyclopédie des désirs, des sentiments et des plaisirs, le roman des comportements amoureux de notre temps.

Le mot de l'éditeur :

Autour de la place d'Arezzo, où les grands platanes ont été envahis par les perruches et les perroquets, vit une des populations les plus huppées de Bruxelles. S'y croisent, dans un voisinage élégant et contrasté, le fonctionnaire et l'étudiant, le bourgeois et l'artiste, la poule de luxe et la veuve résignée, mais aussi la fleuriste et l'irrésistible jardinier municipal. Des couples, des solitaires, humbles ou orgueilleux, conquérants ou vaincus, comme partout dans le monde. Tous gouvernés par leurs passions, leurs désirs, leurs fantasmes amoureux  et sexuels. Jusqu'au jour où leur parvient une lettre, anonyme, identique, mystérieuse, qu'une colombe, et non point un corbeau, leur aurait adressée. Comme une bombe à retardement. "Ce mot simplement pour te signaler que je t'aime. Signé: tu sais qui." Et chacun de s'enflammer, de rêver, d'y voir une promesse, un bonheur attendu, une blague, une menace. On peut imaginer, pour le meilleur et pour le pire, le fatal enchaînement d'espoirs, de déceptions, d'embrouilles et de drames qui s’annoncent… Dramaturge, romancier, nouvelliste, essayiste, cinéaste, traduit en 40 langues et joué dans autant de pays, Eric-Emmanuel Schmitt est un des auteurs les plus lus et les plus représentés dans le monde. Son dernier recueil de nouvelles, Les deux messieurs de Bruxelles, a poursuivi le succès ininterrompu d’un œuvre déjà riche de plus de 30 titres.

Le mien tout simple : J'AI POSITIVEMENT ADORE

 

Posté par mailleendroit à 16:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

20 janvier 2014

PAS FACILE

de faire une photo correcte assise à mon bureau, à travers la vitre...............

Multitude d'oiseaux ....... un ballet ininterrompu sur les arbustes de mon jardin, le Barbu a installé un self-service, mais ces maudits piafs ont une vitesse de mouvements supérieure à ma vitesse de réaction .......

016

025

026

 

Et pendant ce temps ....... derrière la vitre .............. le chat dort !!!!!

030

Posté par mailleendroit à 14:42 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

14 janvier 2014

ALLEZ...... COURAGE....

Je reviens sur ce blog que j'ai bien délaissé en 2013.........

Prévus pour des sets de table, mais choisis pour le mur de ma cuisine

 

 

001

003

 

toile de lin très ancienne chinée dans une brocante landaise, il y en avait des mètres pour seulement dix euros !!

Posté par mailleendroit à 10:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

17 décembre 2013

PUISQUE ON SE DOIT D'EN FAIRE UN

Comme l'an dernier blancheur et transparence .....

003

Posté par mailleendroit à 18:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]



Fin »